Cannibales - #pdlt - Internet Explorer - Ep. 38

Semaine des faits divers : adresse aux joggeurs auto-cannibales

211 total views
As seen on
null
6 views
  1. Cliquer ? Malheureux, tu ne sais pas ce qui t'attends ! C'est l'humanisme que tu menaces. En même temps Miami est censée être protégée par un serial killer. Et puis un beau lien, clignotant presque, je clique.


    J’aime cette capacité des présentateurs télé d’aller à l’essentiel : cannibalism et naked man dans une même phrase, pour décrire un spectacle « gruesome »,  macabre, épouvantable, horrifiant ce que vous voulez c’est le terme qui revient dans la bouche du témoin comme dans le bandeau défilant de la chaine 7, en direct de la scène de crime… Autre témoignage.  Je marrie des éléments de chaque, pour plus de gruesome "Un officier a été appelé à propos d’une agression, quand il est arrivé, il a vu un homme nu en train de manger le visage d’un autre. Il lui a demandé de s’éloigner, il avait déjà mangé environ 75% du visage, et il était encore en train d’arracher des morceaux quand il a entendu l’officier ; L’homme s’est juste retourné, avec un morceau de chair dans la bouche, et a grogné comme un animal." Fin de citation.

  2. Le Miami Herald dégaine le premier, en publiant le stream d’une caméra de surveillance branchée sur cette zone en bordure d’autoroute où il ne doit pas se passer grand-chose d’habitude... Pas de son sur la vidéo… Donc je vous décris la scène

  3.  La vidéo dure 18 minutes, 18 minutes d’une belle journée ensoleillée à Miami…  Soudain, la caméra zoome vers le coin en bas à gauche de l’image pour montrer… montrer quoi ? deux paires de jambes,  rien que deux paires de jambes… Pas de visage, pas même une petite goutte de sang. Vers la 17’ minute, une voiture de police. On s’active. Puis plusieurs, certains agents de la Miami PD descendent, en short, de leurs véhicules, ce qui produit un contraste assez saisissant… cependant la scène reste toujours cachée par un bâtiment. Comment fait-on au juste ? On est censé imaginer que ça s’est réellement passé comme on le dit à partir de deux petites paires de jambes floues ? Reprenons : MacArthur Causeway, c’est le nom de l’autoroute.

  4. Nous sommes dans une zone de passage, tout ce qu’il y a de plus impersonnel, reliant Miami Beach à Miami Downtown… je traverse la baie de Biscayne, je retrouve à peu près le lieu du crime… mais la prise de vue date de mai 2011, et ce jour là, il faisait gris. Rien à voir, quoique la couleur colle plus au reflet de l'horreur

  5. J’aurai sans doute plus de chance en cherchant sur Twitter, avec le mot clé « miami zombie », c’est notamment ainsi que l’histoire s’est propagée : un lien vers le site Gawker assorti d’un « gore » exclamatif, il clignotait lui aussi… Gawker renvoie lui-même vers Reddit, réseau de partage de liens, qui renvoie vers Imgur...

  6. huuuushhhh –  frisson dégoûté à part soi en apercevant deux photos du visage en lambeaux… et puis une photo de la scène, où l’on voit le corps des deux protagonistes, dans toute leur longueur cette fois, allongés sur le dos… Ca colle. Du coup la conversation dérive sur la nouvelle drogue qu’aurait pris le zombie de Miami avant son passage à l’acte…

  7. ...mais voilà j’ai trouvé des images… je ne sais pas si on peut parler de satisfaction ; je vous ai envoyé le lien Xavier, et j’ai observé votre réaction de l’autre côté du bureau ; j’ai vu votre regard se figer… « ah ouais il a carrément tout mangé… », vos yeux, bien en place, la chance, rivés sur l’écran…  « ce qui est hallucinant c’est qu’il soit encore vivant le type… ». Oui… sachez d’ailleurs qu’une collecte de fonds s’est organisée en ligne pour lui payer sa chirurgie du visage

  8. « Il a VECU  la sauvagerie, laissez-le à présent DECOUVRIR l’humanité » c'est l'accroche de la collecte. Admettons. Mais qui, alors, pour nous faire VIVRE l’humanité à nous, nous qui avons DéCOUVERT la sauvagerie ?

  9. Quand je vous disais semaine des faits divers... 
Like
Share

Share

Facebook
Google+