Plagiat d'idées et aide de la communauté

Fait divers. Une artiste américaine se fait voler ses designs par un gros fournisseur; elle s'en plaint sur son blogue. Sa communauté se rebiffe contre le fournisseur et incite même un détaillant à retirer les articles; mieux encore, il met fin à sa relation avec le fournisseur. Petite histoire.

Embed

  1. Tout commence par le billet de l'artiste Lisa Congdon qui dénonce un cas de plagiat dont elle se dit victime. Le coupable ? CodyFoster, un fournisseur américain qui ne se serait pas gêné pour copier ses dessins pour en faire des décorations de Noël... Son billet sera partagé sur Facebook plus de 260K fois et retwitté plus de 20k fois !
  2. Son tweet ne passe pas inaperçu non plus et s'adresse directement au fournisseur...

  3. Une collègue et amie écrit un billet à son tour pour dénoncer la pratique de CodyFoster. Apparemment, ce fournisseur n'en est pas à sa première frasque du genre...
  4. Voici que le détaillant West Elm (qui possède un magasin à Montréal dans Griffintown), acheteur du fournisseur, se met de la partie. Il annonce - sur son blogue - qu'il retire tous les articles achetés chez CodyFoster de ses magasins et de son site web transactionnel. Plus de 350 personnes laissent un commentaire d'appui et d'encouragement. 
  5. Même le compte Twitter de Design Milk (plus 600K abonnés) lance son propre mot de soutien !
  6. Morale de l'histoire ? Ce qui aurait pu prendre plusieurs semaines, voire des mois (et même passer complètement inaperçu) aboutit en un peu moins de 24 heures. C'est la force des médias et des réseaux sociaux, surtout quand il y a apparence d'injustice. On l'a bien vu en avril 2012 avec l'affaire Oasis !

    Merci de votre lecture !

    Patrice Leroux
Like
Share

Share

Facebook
Google+