L'incroyable histoire de Sean Power

Sean Power se fait voler son sac avec son ordinateur portatif il y a quelques jours à New York. De retour au pays, il retrace son Laptop grâce à Prey, un programme de traçabilité. Une incroyable péripétie se met en branle sur Twitter et dans les blogues...

Embed

  1. Pour une deuxième fois en moins d'un an, Sean Power m'a fait veiller tard !  Si la première était de nature fort agréable, la seconde m'a plutôt interpellé, comme témoin Twitter, à sa propre enquête criminelle digne de CSI, et entièrement virtuelle...

    Voici ce que j'écrivais, entre autres, sur ma rencontre avec Sean Power, à la suite du Webcom Montréal du printemps 2010 !


    Pour ceux qui veulent passer outre, je vous dirai que Sean Power est un expert mondial en monitoring Internet; il a été publié chez O'Reilly. C'est un curieux, un polyglotte, un globe-trotter, bref un p'tit vite brillant comme je les aime.

  2. Tout commence par une série de tweets des plus intringuants en fin de soirée du jeudi 12 mai 2011 pour se terminer vers deux heures du matin le vendredi 13 mai. Impossible de ne pas s'intéresser à sa trame narrative soutenue, lui qui ne tweete déjà pas énormément... Il se passe quelque-chose !

  3. Prey est un logiciel à code source libre qui permet de retracer un téléphone intelligent ou un ordinateur portatif à la suite d'une perte ou d'un vol. C'est un puissant programme. Je me souviens très bien que Sean avait déjà tweeté son potentiel à la fin de l'automne 2010.

    À distance, Prey vous alerte et vous permet de voir exactement tout ce que fait le voleur avec votre ordinateur. De plus, il permet de prendre des photos de la personne devant l'ordinateur, le tout à son insu...



  4. ll ne s'en fallait pas plus pour que la timeline avec le mot-clic @seanpower explose. Même le média TNW s'en mêle et en fait un assez bon compte rendu ci-dessous.

  5.  Pour faire une "histoire courte", après plusieurs Tweets où Sean nous tient en haleine avec ses appels avortés au NYPD (il faut être être sur place pour porter plainte à la police), de  la description de ce que fait le voleur : ouverture de Skype (avec le login du voleur), de son gmail (oui, login du voleur), de la fille qui se rend au bar-restaurant de SoHo (toute une histoire) et de sa rencontre avec un autre...


    L'histoire connaît son dénouement...

  6. Par contre, il n'y a jamais de fumée sans feu et le Village Voice Blogs s'en mêle, crie au loup et sème le doute ! 

    J'en suis désolé mais je n'y crois pas trop même si les questions paraissent assez pertinentes. J'ai bien tenté de retracer la personne qui avait tweeté le lien mais comme la timeline était en furie, le temps de lire l'article, j'avais perdu sa trace. Tant pis, je tweete le lien vers le blogue, peiné...

  7. Voici l'article du V V...
  8. Une jeune femme de Montréal, @swanpr me RT . Elle doute aussi de la véracité de l'affaire. Elle en a sans doute vu d'autres... tout comme moi d'ailleurs !

  9. Sur ce, j'appuie Sean Power sans équivoque. Je ne vois  pas comment ni pourquoi tout cela serait un stunt...

  10. Et la "bonne" question qui tue ! À laquelle je n'ai répondu que ce matin pour cause de dodo et de Blogger bloqué...
  11. Sean a réagi et ça m'a fait plaisir.

  12. Sean retourne à New York aujourd'hui. Je pense qu'il sera assez occupé...

    Merci de votre lecture !

    Patrice Leroux
Like
Share

Share

Facebook
Google+