Ecriture d'ouvriers

extraits de textes écrits en atelier d'écriture par des anciens employés des usines de sidérurgie Boël et Duferco de La Louvière

Embed

  1. Ce projet d'ateliers d'écriture se décompose en sept journées, à raison d'une journée par mois environ. Ils ont lieu dans le cadre de la "cellule de reconversion", dispositif mis en place pour aider les personnes licenciées à faire la transition avec la suite. Mais ce groupe-là est composé de "prépensionnés" : âgés de 52 ans ou plus, ils ne retravailleront pas.
  2. Le hashtag utilisé sur Twitter depuis le début est #écrituredouvriers, mais il n'est pas tout à fait juste ; il y a aussi des gens qui travaillaient dans les bureaux.
  3. La première journée a donné lieu à un storify, et un long récit tant le début du projet m'a émue et questionnée. Les deux liens se trouvent là :
  4. Extraits de la deuxième journée.
  5. Le point de départ ce jour-là, c'est une exposition de photos de l'usine, prises par un des participants.
  6. On fait le lien photographies/clichés, et je propose un premier temps d'écriture où l'on liste des stéréotypes sur l'usine, puis on démonte celui qui nous énerve le plus.
  7. Deuxième temps d'écriture, des successions de noms communs qui tentent de dire, à chaque fois, une des photos de l'exposition.
Like
Share

Share

Facebook
Google+