As seen onFavicon for https://www.rtbf.bertbf.be

SELEsneux, j'ai un service à vous demander

Le SEL (système d'échange local) est un système d'échange de biens ou de services à but non lucratif. De plus en plus de citoyens essayent de l'instaurer dans les communes et régions de Belgique. Nous nous sommes rendus dans la commune d'Esneux pour découvrir son fonctionnement.

Embed

  1. Un reportage de Laurent Van de Berg et Emma Vigand
  2. « URGENT

    Cherche: 

    Un électricien pour rétablir le courant entre les gens qui ne se parlent plus .......

    Un opticien pour changer le regard des gens ......

    Un artiste pour dessiner un sourire sur tous les visages .....

    Un maçon pour bâtir la paix .....

    Un jardinier pour cultiver la pensée .....

    Et un professeur de maths pour nous réapprendre .....à compter les uns sur les autres !!!!!» 

    extrait pris du site http///selesneux.be/

  3. Esneux se situe dans la province de Liège au bord de l'Ourthe. Cette commune d'environ 13 000 habitants a vu l'apparition il y a environ deux ans d'un SEL. Les lettres SEL sont l'abréviation de Système d'Echange Local. Il s'agit d'un système d'échange de produits ou de services à but non lucratif qui se revendique de l'économie sociale. On compte actuellement environ 70 SEL en Belgique francophone. C'est une initiative citoyenne. Son but premier est de créer du tissu social dans la commune. 

  4. Un échange ne fonctionne donc pas dans un seul sens. Pour faciliter les différents échanges et les comptabiliser, une plate-forme internet a été mise en place: selesneux.be. Sur ce site les SEListes calculent leurs échanges grâce à une « monnaie » symbolisée par des étoiles. Elles comptabilisent le temps passé à rendre des services. Le SEL est régulé par un comité de coordination appelé COCO. Le COCO s'assure du mode de fonctionnement des SEL rassemblé dans une charte et organise également différentes activités pour permettre aux SEListes de se rencontrer. Nous avons rencontré la présidente du COCO Marie-France Brundseaux lors d'une soirée "Auberge Espagnole" organisée par le SELEsneux.

  5. Nous sommes allés à la rencontre de plusieurs SEListes: Laurette Pousseur, Benoît Dupret, Marianne Rommès et Françoise Dupont.

    Laurette Pousseur est kinésiologue. Elle est aussi membre du COCO. Elle nous explique le fonctionnement en pratique du SELEsneux.

  6. Pourquoi crée t-on un SEL? Laurette, Marianne, Benoît et Françoise nous ont chacun expliqué leur point de vue. 
  7. Benoît Dupret est apiculteur. Il est l’un des membres du COCO à l’origine du projet du SELEsneux. Il rappelle l'importance que le SEL soit et reste une initiative citoyenne

  8. Benoît nous explique pourquoi des initiatives comme le SELEsneux sont importantes dans la société d'aujourd'hui.  
  9. Plusieurs sortes de services sont proposés par les SEListes. Ils ne manquent pas de volonté mais trouvent parfois difficile de voir ce qu'ils peuvent offrir comme service. Laurette, Marianne, Benoît et Françoise nous expliquent chacun les services qu'ils proposent et utilisent.

  10. Tous les trois mois, le SELEsneux organise une "Auberge Espagnole" pour permettre aux SEListes de se rencontrer et de discuter de nouveaux services qu'ils peuvent se rendre. 
  11. SELEsneux - Auberge espagnole
  12. A peine deux ans d'existence et le concept séduit dans la commune, le SELEsneux ne demande qu'à s'étendre. A chaque auberge espagnole, de nouveaux membres rejoignent l'initiative. Multiplier les possibilités d'échanges, apprendre des autresrencontrer ses voisins et surtout créer du dynamisme et de la cohésion entre tous, voilà les valeurs du SELEsneux.
Like
Share

Share

Facebook
Google+