As seen onFavicon for http://www.greenpeace.orggreenpeace.org

Clyde River contre les détonations sismiques

Clyde River, c'est l'histoire d'une petite communauté inuite du Nunavut, dans le Nord-Est du Canada, qui se bat depuis trois ans contre la tenue de détonations sismiques approuvées sans son consentement par le gouvernement fédéral canadien dans les eaux de l’Arctique, son lieu de vie.

Embed

  1. Le 26 juillet 2017, la Cour suprême du Canada rendra sa décision concernant l’avenir de la communauté inuite de Clyde River, à savoir si ses droits seront respectés et s’il y aura ou non des permis d’exploration pétrolière délivrés dans l’Arctique canadien l’année prochaine.
  2. Il faut beaucoup de courage pour tenir tête à la plus puissante organisation au pays — le gouvernement fédéral — et ce, à deux reprises. Et c’est exactement ce qu'ont fait les membres de la petite communauté de Clyde River, Nunavut. Dans le but d’empêcher la tenue de tests sismiques dans les eaux de l’Arctique canadien, qui menace une importante ressource alimentaire pour les Inuits, la communauté a saisi le plus haut tribunal du Canada, la Cour suprême, dans une requête historique. Leur vaillance a inspiré un large soutien de la part de centaines de milliers de personnes dans le monde.

    Mais faisons un petit retour en arrière, au début de cette histoire…
  3. Les années 1970 et 1980

  4. Clyde River fait l’expérience des impacts des premières détonations sismiques. La communauté se rappelle les poissons et les phoques morts, suite aux déflagrations.

    « Nous avons entendu parler des tests sismiques en cours dans l’Arctique de l’Ouest par des personnes qui savaient ce qui s'y passait, et au début des années 80, ils ont fait un petit test sismique près de Clyde.
    Les gens ont vu ce que ça faisait aux phoques. Et cette fois-ci, ils en savent un peu plus et ne veulent pas que ça se reproduise. »

    — Jerry Natanine, Ancien Maire de Clyde River
  5. -
  6. Au début des années 2010

  7. Mai 2011
    Un groupe d'entreprises norvégiennes dépose une première description de projet auprès de l'Office national de l'énergie (ONÉ).
  8. Mai 2013
    Le petit village de Clyde River et l'Organisation des chasseurs et des trappeurs adoptent une motion commune qui s'oppose au projet, et envoient une lettre faisant part de leurs préoccupations à l'ONÉ.
  9. L'année 2014

  10. Juillet 2014
    Clyde River invite Greenpeace pour soutenir sa lutte contre les détonations sismiques dans la baie de Baffin et le détroit de Davis.
  11. 23 juillet 2014
    Des membres de la communauté de Clyde River organisent une manifestation publique contre les détonations sismiques et demandent à la ministre de l'Environnement, Leona Aglukkaq, de s'engager à leurs côtés.
  12. 28 juillet 2014
    Clyde River demande un examen judiciaire de l’approbation de la tenue de détonations sismiques par l’ONÉ.
  13. 21 septembre 2014
    Une bannière sur laquelle est écrit « Nous sommes aux côtés de Clyde River », et traduite en inuktitut, est portée lors de la plus grande marche du climat de l'Histoire à New York City.
  14. -
  15. 12-15 novembre 2014
    Les 25 maires du Nunavut, dans le cadre de l'Association des municipalités du Nunavut (NAM), adoptent une résolution qui soutient la lutte juridique de Clyde River.
  16. Novembre 2014
    Des pétitions en ligne sont lancées et attirent le soutien de plus de 300 000 personnes à travers le monde.
  17. L'année 2015

  18. Mars 2015
    Une coalition de groupes autochtones, environnementaux et de défense des droits humains créent le Réseau de solidarité de Clyde River. L’activiste Naomi Klein et l’actrice Lucy Lawless ajoutent leur voix à la cause.
  19. Avril 2015
    La requête en révision judiciaire de Clyde River est entendue devant la Cour d’appel fédérale.
  20. Mai 2015
    Des compagnies effectuant les relevés sismiques annulent leurs projets d’exploration pétrolière dans la baie de Baffin et le détroit de Davis pour l'année 2015.
  21. Juin 2015
    L’actrice Emma Thompson publie une déclaration en appui à Clyde River.
Like
Share

Share

Facebook
Google+