#ToutPourlEmploi

Vivez en direct la conférence de presse de Manuel Valls Tout Pour l'Emploi dans les TPE et les PME. Après un conseil restreint autour du président de la République, le Premier ministre présente 18 mesures pour lever les freins à l'embauche dans les PME-TPE depuis l'Elysée.

Embed

  1. "Le message très clair ce matin c'est : TPE, PME c'est LA priorité."
  2. "Toutes les mesures doivent être engagées au plus tard le 1er juillet", précise Manuel Valls.

  3. Le Premier ministre répond désormais aux questions des journalistes. Il est entouré d'Emmanuel Macron, Carole Delga, François Rebsamen, Stéphane Le Foll, Thierry Mandon et Marisol Touraine.
  4. Tout pour l"#emploi dans les #tpe et #pme: conférence de presse de @manuelvalls à l'#Elysée
    Tout pour l"#emploi dans les #tpe et #pme: conférence de presse de @manuelvalls à l'#Elysée
  5. "Les PME ont besoin de clarté, de lisibilité, de simplicité. C’est ainsi, en nous appuyant sur les petites et moyennes entreprises de France, que nous pourrons amplifier la croissance et faire enfin baisser le chômage. C’est l’objectif de toute notre politique économique : avec cohérence, avec constance, mobiliser toutes les énergies pour libérer toutes les créations d’emplois que nous pouvons susciter."
  6. Le Premier ministre a aussi réaffirmé sa volonté de prendre des mesures toujours plus radicales contre les fraudes au détachement. Contrôles et sanctions à l’encontre des employeurs de salariés détachés seront accrues, mais surtout nous allons créer une responsabilité solidaire directe et pécuniaire des donneurs d’ordre vis-à-vis de leurs sous-traitants qui pratiquent le détachement.
  7. Quatrième mesure : encourager les entreprises à franchir le seuil de 11, 20 ou 50 salariés – là où les changements de cotisations sociales et de fiscalité qui en découlent peuvent aujourd’hui les faire hésiter.
    Le projet de loi relatif à la modernisation du dialogue social et à l’emploi simplifie déjà fortement les IRP et les obligations d’information et de consultation. L’objectif, c’est d’établir un dialogue moins formel et plus efficace qui associe mieux les salariés à la performance de l’entreprise.
  8. En ce qui concerne le contrat d’apprentissage, nous allons apporter une précision attendue quant à la période d’essai de 2 mois.
  9. Le deuxième objectif consiste à lever l’incertitude en cas de recours aux prud’hommes. "Nous voulons apporter des réponses aux employeurs qui parfois hésitent à embaucher parce que l’éventualité d’une procédure de licenciement conflictuelle les freine."
  10. "La première mesure arrêtée ce matin concerne les 1,2 millions de TPE qui n’emploient aucun salarié, alors même qu’elles pourraient avoir de l’activité pour un ou plusieurs salariés. Pour aider ces entreprises à « sauter le pas » et à recruter leur premier salarié, nous avons décidé de la mise en place d’une aide exceptionnelle à l’embauche du premier salarié."
  11. Le Gouvernement n'a pas l'intention de créer un nouveau type de contrat de travail. En revanche, il apporte certaines améliorations aux contrats existants : d'abord en permettant aux entreprises de renouveler les CDD deux fois, au lieu d’une aujourd’hui- sans bien sûr toucher à la durée maximale du CDD, qui reste de 18 mois en tout. Un amendement au projet de loi relatif à la modernisation du dialogue social et à l’emploi sera déposé dans ce sens.
  12. A la suite du conseil restreint, avec le président de la République, "nous avons décidé ce matin de 18 mesures. Je vais me concentrer dans ma présentation sur 5 d’entre elles, les plus emblématiques, les plus puissantes."
Like
Share

Share

Facebook
Google+