Philippe Rekacewicz : la cartographie entre art, politique et manipulation

Le 30 janvier dernier, l'Institut de Géographie Alpine de Grenoble accueillait le géographe, cartographe et journaliste Philippe Rekacewicz pour une conférence sur la cartographie "radicale". Compte-rendu de l'évènement en tweets et cartes, évidemment !

Embed

  1. Le mercredi 30 janvier 2013, le géographe, cartographe et journaliste Philippe Rekacewicz a donné une conférence à l'Institut de Géographie Alpine de Grenoble, dans le cadre de la séance inaugurale du séminaire transversal de PACTE intitulé "Développement 2.0 : la critique". Deux fois par an, ce séminaire convoquera à Grenoble des grands témoins des problèmes de développement du monde pour questionner de façon inédite nos problématiques territoriales.
  2. Petite biographie

  3. Après avoir achevé ses études de géographie, Philippe Rekacewicz devient un collaborateur permanent du Monde diplomatique. De 1996 à 2007, il a dirigé le département de cartographie d’une unité (délocalisée en Norvège) du Programme des Nations unies pour l’environnement. Spécialisé en géopolitique, il s’intéresse à toutes les nouvelles formes de représentation du monde, aux relations qui unissent la cartographie avec l’art, la science et la politique, et enfin l’utilisation de la carte comme objet de propagande et de manipulation. Depuis 2007, il participe à divers projets carto-artistiques un peu partout en Europe et expose dans de nombreux musées.
  4. Interview de Philippe Rekacewicz / exposition "Hommes racines"
  5. Le live-tweet de la conférence

  6. Devant un public majoritairement constitué d'étudiants en géographie, Philippe Rekacewicz abordera le rapport de la carte à la réalité et présentera une réflexion géopolitique sur l’état du monde depuis 25 ans.

  7. La carte et l'émotion

  8. Une carte est forcément subjective

Like
Share

Share

Facebook
Google+