Bonjour MACHIN, venez-voir la réponse de Nespresso à Solidar

641 total views
  1. Oui oui, c'est bien le tweet que l'ont reçu, à la grosse louche, les dizaines de milliers de personnes ayant diffusé sur Twitter la fameuse vidéo de Solidar.ch Tout a commencé sur Twitter où, d'un simple tweet, après avoir retweeté par quelques personnes, prit, apparemment, de l'ampleur sur le célèbre réseau de micro-blogging.
  2. La vidéo, plutôt humoristique voulait sensibiliser peut-être pas directement @Nespresso mais bien les consommateurs de Nespresso.
  3. Le spot secret de Clooney que Nespresso veut interdire ...[HD]
  4. Donc, cette petite vidéo sympa mais un tantinet exagérée voulait juste "buzzer". Avec minimum de jugeote, l'on remarquera au passage qu'il ne s'agit pas de George Clooney mais bien d'un piètre sosie.  Plus encore, le vidéo dont le titre racoleur est "Le spot secret de Clooney que Nespresso veut interdire", l'on s'en doute,n'a d'autre but que d'alimenter les débats, les retweets, les diffusions sur Facebook.... bref en mot "faire du buzz". Et à juste titre, l'info fût diffusée sur la plupart des journaux en ligne dont celui de la RTBF
  5. Rien de bien méchant si ce n'est que l'on ne fait que parler de Nespresso du coup !  Mais ce qui m'étonne le plus, c'est la communication de Nespresso. Je reçois don un tweet de leur part m'invitant à aller voir "la réponse de Nespresso à Solidar" Ok, jusque là, quoique de plus "normal" pour remettre les pendules à l'heure.
  6. Piqué de curiosité pour voir si j'étais le seul à recevoir cette réponse, je checke le profil Twitter de Nespresso. Et là, Ô Suprise, je constate que Nespresso envoie ce Tweet à tous sur la timeline publique depuis près de 3 jours !
  7. Et dont la toute première réponse qui date du 4 Septembre :
  8. Là je me dis quelques petites choses en matière de communication de crise mais aussi et surtout de leur politique de Community Management. 1) Nespresso qui compte pas moins de 13.000 followers aurait pu répondre en DM à ses Followers histoire de ne pas polluer leur timeline et justement de réduire l'effet "bad buzz" car ce qu' l'on voit sur leur compte, ce n'est que ce Tweet à la con (oui je m'énerve). 2) Pourquoi ne répondre qu'en Français, Anglais et Allemand alors que sur leur "communiqué de presse", les langues espagnoles et italiennes sont reprises. Quid des twittos néerlandophones ?
  9. 3) Pourquoi n'avoir rien diffusé sur leur page Facebook qui compte pas moins de 1 million 200 milles fans ? Pourquoi ne pas y avoir inséré un lien vers leur communiqué ou un post avec cette fameuse vidéo ? Pour info, leur dernier post date du 2 Septembre.... 4) Comment se répartissent-ils la tâche ? Parce que, si vous y regardez de plus près, les tweets sont envoyés depuis les applications suivantes : Twitter pour Mac, Seesmic et même.....depuis le web 5) Comment une organisation qui génère un très joli chiffre d'affaires ne peut se permettre l'achat d'une solution plus évoluée que ces simples applications Twitter? Pourquoi ne pas utiliser des solutions comme Vitrue ou autres (je vous laisse le débat entre experts....) permettant d'envoyer des DM's automatisés? 6) Pourquoi pas juste UN seul et unique Tweet ? 7) Pourquoi ne pas voir envoyé un mailing aussi via leur base de données assez étoffée je crois... Une somme de questions qui me fait penser qu'une fois de plus (peut-être que je me trompe) un directeur du marketing de 79 ans à la tête de Nespresso a dû péter un plomb en réunion et à dû exiger : "Bon, maintenant, je veux que l'on répondre individuellement à tous ceux qui ont tweeté cette vidéo à la con". Encore un de ces  branquignols qui n'a absolument rien compris aux médias sociaux... Et enfin, qu'en est-il de leur image de marque ? Admettons que je sois consommateur et fan de café Nespresso et que je découvre seulement Twitter aujourd'hui.  Je pourrais me dire, "tiens, je vais aller voir si Nespresso est sur Twitter" Et là, je tombe sur 249.000 tweets d'excuses.... Alors certes, il est de bon ton de reconnaître ses torts et de s'excuser auprès de sa clientèle, mais il faudrait peut-être aussi passer à autre chose....comme entretenir son image de marque, par exemple. En effet, pendant que ces community managers postent la même réponse, ils n'auront probablement plus le temps d'écouter leurs véritables clients sur Twitter qui ont de véritables questions, autres que des questions de conscience de durabilité et d'équitabilité Nord-Sud Et pendant ce temps là, probablement que Nespresso n'entendra pas ce qui se dit de sa marque sur Twitter, sur le web et probablement pas non plus sur ce post.... Mais saluons tout de même le geste, même s'il est aux antipodes de ce que la toile exige !
Like
Share

Share

Facebook
Google+