Dour, day #3

Les marathoniens de tout poil ont fini de s'échauffer sur la Plaine de la Machine à feu : la compétition pour le set parfait peut commencer. Course relais entre la face A et la face B d'Alphabeta Magazine.

Embed

  1. Face A

  2. Tournée générale de claques ! Il y a celles qui surprennent et celles qu'on reçoit en tendant l'autre joue. Quoi qu'il arrive, ça fait du bien quand ça fait mal. Vendredi, c'était bagarre et Laboratoire.
  3. Glass Museum caféine ce début de troisième journée de festival, à coup de jazz subtil, classieux à souhait et émotif comme la séparation d'un amour de vacances. On s'attendait à du bon, du très bon, même, mais le résultat de six mois d'idylle entre ce batteur et ce claviériste a dépassé toutes nos attentes.
  4. Glass Museum - Chamo | Live Session @ Attic Studio
  5. La Jungle systématise la baston, en duo toujours, dans le Labo encore. On a beau avoir déjà vu le groupe montois un paquet de fois, "La Chunk" - comme on aime les appeler dans le milieu des sports de combat - débite à chaque fois du petit bois comme si la déforestation n'existait pas. Et comme on en voulait encore, on les a rejoint en backstage pour une interview minute.
  6. [DOUR J3] La Jungle nous raconte leur pire concert, leur enfance musicale et vous dit où trouver les meilleurs disquaires de Belgique ! #abmdour #dourfestival #dour #lajungle #interview
  7. Face B

  8. Maintenant on va tourner l’histoire autrement, en en révélant tout de go le début et la fin.
    La journée de vendredi a commencé comme elle s’est terminée ; par une bonne paire de claques.
    La première, c’était avec Glass Museum, deux jeunes types avec de sérieuses skills qui jouent sans se lâcher des yeux. Avec leur jazz hybride, ils nous ont fait sourire, écarquiller les yeux, mettre les sourcils en accent circonflexe … En alternant des moments de grâce à des breaks puissants, ils nous ont fait passer par mille émotions, c’était extrêmement beau. Bref, on a pas fini d’entendre parler des lauréats du tremplin de Dour.
  9. La seconde, c'était Floating Points, un génie accompagné d’un groupe de luxe. Les morceaux de son dernier album Elaenia, pourtant déjà bien en relief, ont gagné une dimension supplémentaire durant ce live. C’était grand, fin, beau et intelligent … Ca pourrait être notre type de mec qu’on décrit là.
  10. Les tops

  11. Le prix du charisme
  12. Victoria+Jean, du rock noir et langoureux délivré avec panache.
  13. Le meilleur refuge
  14. Le bar du petit bois reste un oasis de paix, d'amour et de bonne musique, à Dour. D'autant que les platines changent tous les jours de mains, et qu'elles s'y connaissent en bon son, puisqu'ils s'agit de celles de programmateurs d'ici et d'ailleurs.
  15. Petit Bois live on Youtube! (link in bio)
    Petit Bois live on Youtube! (link in bio)
  16. L’hyper-étonnante bonne surprise du jour
  17. Hamza. Nous on y allait pour rire, pour la sauce et pour le respect, mais en vrai, c’était très plaisant et de bonne facture.
  18. Le bout de set du siècle
  19. Alex Palmer vs Globul dans la Cabane du Bar du Petit Bois. Les quinquagénaires restent bien à jour et ont passé des perles.
  20. L'instant œstrogène
  21. Jeanne Added nous a fait percuter que c'était la première fois depuis le début du festival qu'on voyait autant de filles sur scène. Il faudrait essayer plus souvent, Dour, parce que c'était drôlement bon.
Like
Share

Share

Facebook
Google+