25A - Nouveau monde, nouvelle économie

Les Hauts-de-France constituent un véritable modèle à suivre, à l’instar des autres régions d’Europe du Nord qui promeuvent la Troisième Révolution Industrielle.

Embed

  1. Depuis plusieurs années, les Hauts-de-France sont très actifs dans le développement du territoire pour réduire la consommation d’énergie, tout en favorisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication. C’est autour de ce modèle économique ambitieux que s’est portée la conférence « l’Europe et ses territoires montrent la voix ». Entre expérimentations et nouvelles initiatives, notre région est désormais une mine d’innovations et de progrès !
  2. Après une collaboration avec le prix Nobel d’économie Jeremy Rifkin en 2013, la région a mis en place des outils de financements afin d’entreprendre de nouveaux projets. La particularité de ces projets : ils contribuent tous à favoriser la gestion de ressources énergétiques propres et renouvelables tout en développent une logique de réseaux et de coopérations entres les différents acteurs du territoire. Présent à la conférence, Philippe Vasseur a fait part de son ambition et de sa perspicacité : « Il faut avoir une vision, ce n’est pas inutile de savoir où on veut aller ». Son but ? Faire de la faiblesse de notre région post-industrielle une véritable force, en devenant un nouveau modèle de développement d’économie circulaire et collaborative.
  3. L’Europe en pleine mutation, une transformation technologique ultra rapide est en action. Il est donc essentiel pour la région de travailler avec le reste de l’Europe. C’est ainsi que l’on pourra mutuellement s’inspirer et développer un réseau solide de coopération. Philippe Vasseur conclut son intervention en affirmant son rêve d’un nouveau monde et d’une nouvelle économie.
  4. Egalement présent, Pierre Giorgini, président-recteur de l’Université Catholique de Lille. Il évoque avec enthousiasme l’importance de l’éducation et des approches interdisciplinaires. Il faut dire que l’université a mis en place de nombreux projets ambitieux et novateurs dans l’optique de promouvoir une transition sociale, économique et technologique, notamment via le projet zéro Carbone. Pierre Giorgini a ensuite laissé place à Eckart Würzner. Le maire d’Heidelberg en Allemagne et président d'Energy Cities a défendu l’importance de développer des villes plus propres,respectueuses de l’environnement contribuant à la création d’emploi. L’homme a insisté sur un point essentiel, pilier de la Troisième Révolution Industrielle : la coopération entre les différentes régions d’Europe. Il pourra notamment s’inspirer sous peu de la ville d’Arras. En effet, Bruno Léchevin président de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie, a annoncé hier la création d’un techno-centre de bio-méthanisation à Arras. À ses côtés, Christel Heydemann, du groupe Schneider electric, insiste sur le développement de technologies nécessaires pour dynamiser le marché du travail et avancer vers des énergies plus propres.
  5. L'Europe est donc au cœur de la Troisième Révolution Industrielle. La volonté de construire ensemble une région dynamique et aux énergies propres, basée sur un réseau solidaire de coopération, est au cœur de la démarche européenne, et des Hauts-de-France. Le World Forum participe activement à cette révolution, un modèle à suivre, encore en devenir.
  6. Alix Makereel
  7. JT du 18 octobre - World Forum for a Responsible Economy
1
Share

Share

Facebook
Google+