34D - Le gaz vert, ou comment transformer des déchets en énergie propre

Différents acteurs du marché de l’énergie abordent le problème de la perception de la méthanisation par les populations.

Embed

  1. Ce processus permet de transformer les déchets en gaz, qui peut ensuite être utilisé pour produire de l’électricité et du chauffage, ou être injecté dans le réseau domestique. C’est ainsi une ressource verte. Aujourd’hui, dans la région Hauts-de-France, environ 8% de la consommation est issue du renouvelable. Cette part a doublé en cinq ans. Pour l’instant, le biogaz ne représente qu’une petite partie du renouvelable, mais il pourrait avoir un grand rôle à jouer dans le futur. Il permettrait à la France de s’émanciper des apports fossiles venus de Russie ou des pays du Golfe.

  2. Mais les installations nécessaires à la méthanisation provoquent encore des inquiétudes chez les riverains. Selon les participants à la table ronde, les préoccupations qui reviennent le plus souvent sont l’odeur, le bruit, le risque d’explosion, et la perte de valeur de l’immobilier.

  3. Les structures sont soumises à certaines contraintes. Elles doivent être proches du réseau de répartition, et pouvoir recevoir suffisamment d’intrants. Elles s’implantent surtout dans les zones agricoles, mais ne peuvent pas forcément s’éloigner des habitations. Les participants proposent des solutions pour dynamiser cette ressource en donnant l’occasion aux riverains de se l’approprier.
    Leur approche concerne à la fois le public, les porteurs de projets, et la société civile. Il est nécessaire de justifier les projets en expliquant les choix de lieux et la gestion des intrants. Elle pourrait commencer dès l’école, afin de dédramatiser les risques et de mettre en valeur les impacts bénéfiques. Un entrepreneur suggère « une communication nationale pour faire comprendre que le biogaz est vertueux ». L’essor de cette énergie passerait aussi par la préparation des concepteurs des structures. Ils doivent s’attendre aux résistances opposées par les riverains et les prévenir. C’est aussi les collectivités locales et les acteurs institutionnels qui peuvent contribuer en adaptant le dialogue aux différentes échelles territoriales.
  4. Il faut créer une pédagogie spécifique entre les parties prenantes , car si la population n'est pas encore prête et exprime ses doutes, les process industriels eux le sont et permettront au parc énegétique une évolution fulgurante dès demain .
  5. Théo Pavlovic
  6. JT du 19 octobre : World Forum for a Responsible Economy
1
Share

Share

Facebook
Google+