As seen onFavicon for http://www.rfi.frrfi.fr

Le pape François convertit l'Eglise à l'Ecologie

L'encyclique sur l'environnement jette un pavé dans la mare des climatosceptiques : quand le Pape François fait de l'écologie une valeur morale, certains grincent des dents !

Embed

  1. Dans cette lettre de 187 pages, le Pape exhorte les gouvernements à agir vite pour sauver la planète « la maison commune ». Et le texte va loin : l'encyclique critique l'égoïsme et la responsabilité humaine, soulignant que "la plus grande partie du réchauffement global des dernières décennies est due à la grande concentration de gaz à effet de serre émis surtout à cause de l'activité humaine". Il pointe par ailleurs du doigt la "soumission" du politique à la finance et à la technologie, qui a abouti "à l'échec des précédents sommets internationaux sur le climat". Une position "révolutionnaire" pour certains.
  2. En Europe et dans les pays émergents, l'accueil réservé à ce document est plutôt bon, dans la presse comme auprès du grand public : on salue la prise de position du chef de l'Eglise qui souhaite s'adresser à l'humanité entière.
  3. En revanche, le texte embarrasse et agace les milieux les plus libéraux. C'est le cas du camp républicain américain, souvent catholique mais surtout climatosceptique. Les plus virulents décrivent même le Pape François comme un "dangereux activiste", comme la chaine ultra-conservatrice Fox News.
  4. Le débat sur la question climatique n’est pas nouveau au sein de la communauté catholique. On peut le résumer ainsi : d'un coté, ceux qui souhaitent protéger l’environnement «créé par Dieu», et de l'autre, les partisans du court-terme, au motif qu'il faut "profiter" des ressources "offertes par le Créateur».
  5. Et vous, pensez-vous que la mission spirituelle du pape est aussi de protéger la planète ? Pour vous faire une opinion, voici le texte intégral en français :
Like
Share

Share

Facebook
Google+