As seen onFavicon for http://www.scoop.itscoop.it

Quand la lecture devient écriture : doit-on apprendre à éditorialiser un parcours de lecture ?

Du document de collecte à la pratique de l'anthologie : travail de synthèse et de réflexion à partir des travaux menés par plusieurs collègues professeurs documentalistes autour du document de collecte et de l'éditorialisation.

Embed

  1. Naissance de la notion de document de collecte : en 2008, Nicole Boubée, chercheuse en SIC, met en avant dans ses recherches l'idée selon laquelle l'activité de copié-collé des élèves lors d'une recherche d'informations leur permet d'affiner leur connaissance du sujet, donc leur besoin d’information. Cette pratique empirique aboutit à la création d'un "document de collecte" (empilement de copiés-collés sur traitement de texte) et jouerait un rôle important dans le processus cognitif informationnel.
  2. 1. Mises en pratique pédagogiques du document de collecte :

  3. Plusieurs collègues professeurs documentalistes, séduits par la notion de document de collecte ont décidé de la prendre en  compte dans leur pratique pédagogique. Un article de 2012 paru sur le site Doc pour Docs en propose une synthèse.
  4. Hélène Mulot, professeure documentaliste en collège, présente la méthode aux collègues de son établissement. Elle cherche une uniformisation des pratiques dans les différentes disciplines.
  5. Valérie Briat, professeure documentaliste en collège, développe la méthode en demandant à ses élèves de passer du copié-collé au copié-créé : la copie est support à une création originale dont on est l'auteur. Voici un exemple de séance :
  6. Marion Carbillet, professeure documentaliste en collège réfléchit sur la place du document de collecte dans l'activité de recherche d'informations.
  7. En novembre 2013, Anne Cordier, chercheuse en SIC intervient au CRDP de Lorraine sur le thème : "D’une identité d’emprunt à une identité construite : Comment passer du copier coller à un travail personnel ?"
    Anne Cordier nous invite à repenser la forme des productions finales demandées aux élèves.
  8. 2. De la veille à la notion de document de collecte :  le partage de signets collaboratifs

  9. Présentation par Florence Canet, professeure documentaliste en lycée, de ce qu'est le partage de signets collaboratif et son rôle dans l'activité de veille et de sélection collaborative des sources. Elle explique que la mise en place de bibliothèques collaboratives virtuelles avec les élèves permet de développer des apprentissages info-documentaires.
  10. Présentation sur le site académique documentation de Toulouse d'exemples précis de séquences menées en lycée avec Delicous et Diigo
  11. Et si on considérait les bibliothèques de signets en ligne comme des documents de collecte ? Elles peuvent en effet se présenter comme des empilements de sources dont on sélectionnerait des extraits. En septembre 2013, sur Doc pour Docs, Florence Canet tisse le lien entre sa pratique pédagogique du social bookmarking et la méthode du document de collecte.
  12. 3. La notion d'éditoralisation

  13. Qu'entend on par éditorialisation ?
    C'est l'utilisation d'un dispositif technologique pour :
    - proposer une sélection de contenus
    - les structurer
    - penser leur accessibilité (le partage des ressources, notamment par l’interopérabilité des outils)
    - attirer l'attention sur ces contenus : la question du design informationnel est importante (couleurs, images, taille de police...)


  14. Lors de la conférence nationale " Cultures numériques, Éducation aux Medias et à l'Information" qui s'est tenue à Lyon en mai 2013, Anne Delannoy et Florence Canet ont proposé de penser le passage du partage de signets à l'éditorialisation d'une sélection de ressources en utilisant Scoop.it
  15. Utiliser les outils du web2 et mettre les élèves en situation d'éditorialisation ajoute aux compétences déjà précisées des compétences en littératie médiatique.
    En reprenant la grille des tâches proposées par Pierre Fastrez, chercheur à l'univeristé de Louvain, Florence Canet Anne Delannoy dressent la liste des compétences travaillées :
    - lire (la ressource, l’annotation de l’enseignant ou du camarade)
    - écrire (l’annotation, le texte final, le tag)
    -  naviguer (passage d’une ressource à l’autre, de la ressource au Diigo, Du diigo au Scoop.it) 
    - organiser (tags, groupes dans Diigo, prévoir des parcours de lecture grâce à l’éditorialisation)

1
Share

Share

Facebook
Google+