Des armoires à données

Les data lockers comme Personal.com mise sur le fait que les internautes pourront faire levier sur leurs données personnelles contre les marchands. Mais à la vérité, le droit de propriété sur ses propres données ne semble pas si solidement établi.