1. -
  2. -
  3. Session 1 :
    Introduction générale sur la thématique « Impacts des changements climatiques, adaptation et opportunités pour les entreprises et le secteur de l’élevage »: Présentation des résultats clés et recommandations du PRESA
  4. Revoir les présentations en vidéo -->
  5. -

  6. Principales recommandations :

    Impact du changement climatique, options d’adaptation et opportunités d’investissement dans le secteur de l’élevage (chaine de valeur viande et lait)
  7. Foncier
    • Création de zones dédiées à l’élevage dans les localités d’accueil et de transit des transhumants dans un contexte de changement climatique
    • Institutionnaliser les UP, les POAS ;
    • Mise en place d’un observatoire chargé de la transhumance (corridors, refuge) ;
    • Faire du lobbying auprès des autorités étatiques pour prendre en compte les propositions sur l’élevage dans la réforme foncière nationale.

    Accès aux aliments de bétail
    • Sécurité alimentaire du bétail (fourrage naturel, développement de culture fourragère près des points d’eau gérés par la population locale)
    • Faire des partenariats entre les organisations d’éleveurs et les industriels pour acheter l’aliment de bétail à moindre coût ;
    • Nouer des partenariats entre les organisations d’éleveurs et les sociétés agricoles type SODEFITEX, CSS pour acheter de la graine de coton ou des résidus de récolte.

    Mise en place d’une plateforme regroupant tous les acteurs des chaines de valeur
    • Appuyer les organisations existantes (subvention, fonctionnement) ;
    • Formaliser le cadre qui regroupe les organisations faitières représentatives intervenant dans les chaines de valeur et éviter la politisation du cadre de soutien ;

    Soutien à l’environnement socio-économique des acteurs des chaines de valeur
    • Eleveurs : Renforcer le capital humain (éducation itinérante pour les transhumants comme c’est le cas du Niger. S’inspirer des actions de CERFLA), informations sur le changement climatique ;
    • Transformateurs : Formation des bouchers (technique de découpe, d’hygiène et de catégorisation), des pratiques d’hygiène et de conservation sur le lait, formation en gestion organisationnelle (gestion des ressources humaines, informations sur le changement climatique) ;
    • Eleveurs et transformateurs : Mise en place de centre de collecte et unité de transformations avec les énergies renouvelables ;
    • Eleveurs et transformateurs : Services d’assurance.

    Services sur les informations liées au climat
    • Mise en place d’un système climatique dédié à l’élevage ;
    • Formation sur le climat ;
    • Identification des besoins en services climatiques chez les éleveurs ;
    • Mise en place de système d’alerte ;
    • Promouvoir des canaux de dissémination adaptés: sms, radio.
  8. Session 2 :
    Introduction générale sur la thématique « Promotion d'un environnement favorable à l’engagement du secteur privé dans l'adaptation et le développement résilient au changement climatique » : Présentation des résultats clés et recommandations du PRESA
  9. -
  10. Lire notre policy brief sur STRATÉGIES D’ADAPTATION DU SECTEUR PRIVÉ : QUEL DÉBUT DE RÉPONSE DES PME EN ZONES SEMI-ARIDES DU SÉNÉGAL ? (Mamadou Diop, Birame Diouf, Babacar Diouf, Florence Crick, Kate Elizabeth Gannon)
  11. Principales recommandations :

    Promotion d’un environnement favorable à l’engagement du secteur privé dans l’adaptation et le développement résilient au changement climatique

  12. · Une initiative conjointe entre le COMNACC et la DPME portant sur la mise en place d’un programme d’information et de formation des PME sur les menaces et les opportunités du réchauffement climatique et sur les outils leur permettant de le prendre en compte s’avère nécessaire ;
    · Les structures d’encadrement technique doivent renforcer les capacités des PME à acquérir des financements liés au climat ;
    · Appuyer les PME à aller vers une transition énergétique et au transfert de technologique ;
    · Implication des PME dans la gestion d’un guichet PME vertes au sein du Fonds National Climat ;
    · Promouvoir la formalisation des PME vertes, en particulier celles gérées par les femmes ;
    · La DPME et les organisations patronales ainsi que les associations d’élus et les chambres consulaires sont appelées à œuvrer de concert pour renforcer le cadre institutionnel, réglementaire et politique ;
    · La CNAAS doit veiller à ce que l'assurance climatique indicielle soit accessible afin de contribuer à l’adaptation des PME des secteurs ciblés.
Read next page