Felwine Sarr : entre Afrotopia et sociétés ouvertes en Afrique

Le vendredi 07 juillet, la Open Society Initiative for West Africa OSIWA a organisé dans ses locaux à Dakar au Ségal une discussion avec l'auteur et économiste sénégalais Felwine Sarr, et Elle Citoyenne y était invité.

Embed

  1. Le vendredi 07 juillet, la Open Society Initiative for West Africa OSIWA a organisé dans ses locaux à Dakar au Ségal une discussion avec l'auteur et économiste sénégalais Felwine Sarr, et Elle Citoyenne y était invité.
  2. Felwine Sarr est l'auteur du livre Afrotopia paru en février 2016 et autour duquel a tourné la discussion. Cet ouvrage qui repnse l'Afrique a été salué par la critique : « Dans un essai coup de poing , l'économiste sénégalais Felwine Sarr fustige l'héritage de la colonisation et incite le continent noir à inventer ses propres modèles de société. » Emily Barnett, Les Inrockuptibles
  3. « Felwine Sarr, Dakar, 2012 » Portrait shot at @ifsenegal during Dak'Art 2012.  Big up to #felwinesarr and #achillembembe for making #lesateliersdelapensée happen. #africanphilosophy #lafriquededemain #africasfuture #africanthinking #studioantoinetempe.
    « Felwine Sarr, Dakar, 2012 » Portrait shot at @ifsenegal during Dak'Art 2012. Big up to #felwinesarr and #achillembembe for making #lesateliersdelapensée happen. #africanphilosophy #lafriquededemain #africasfuture #africanthinking #studioantoinetempe.
  4. Il a été majoritairement question de se détacher de l'héritage colonial sous le poids duquel nous ployons. Il ne s'agit pas ici de le renier, mais plutôt de l'accepter, de s'en approprier, de tirer des enseignements de cette histoire, de l'histoire du colon, mais avant tout de la nôtre dont nous semblons nous détourner.
  5. L'illustration de ce propos a porté sur notre économie et la manière dont nous la vivons. Nous ne tenons pas compte de notre contexte et appliquons des modèles venus d'ailleurs qui n'incluent pas nos réalités, notre vécu, notre culture, notre appréhension de notre univers.
  6. Il a également été question durant cette discussion d'ouvrir nos sociétés car une société qui n'a aucune dynamique meurt. L'ouverture aux autres permet de se renouveler, de se recréer, d'inclure des paramètres qui nous pousseront à repenser les nôtres.
  7. Bien que selon les notions classiques la compétition est la seule manière d'évoluer, collaboration et complémentarité sont les maîtres mots. Malgré ce qui est enseigné, ces deux notions ont porté de meilleurs fruits que la compétition.
  8. Il a été demandé à Felwine si penser l'Afrique n'était pas inutile car la pensée n'est pas quelque chose de concret. La réponse de l'auteur a été très édifiante :
Like
Share

Share

Facebook
Google+