Rassemblement Montagne et Climat

Retours sur le rassemblement du 11 novembre à Grenoble et sur l'Appel Montagne et Climat

Embed

  1. Mercredi 11 novembre 2015, le monde de la montagne peu ou pas aménagée s'est retrouvé à Grenoble pour présenter le"Livre Vert Montagne et Climat" et débattre ses propositions d'avenir. Ce travail a été réalisé et soutenu par 23 institutions nationales et internationales de la montagne. L'enjeu est triple : faire bouger les habitants et pratiquants des zones de montagne ; mobiliser et accompagner les associations et corps intermédiaires dans l'adaptation et le changement de pratiques (fédérations de pratiquants, association d'éducation populaire, syndicats professionnels...) ; convaincre les élus locaux, nationaux et internationaux de soutenir et d'encourager ces évolutions.
  2. Pour discuter de ce Livre Vert, un panel de personnalités est venue sur Grenoble pour débattre et approfondir certains points.

  3. Sarah Del Ben, réalisatrice du Making Of du film "La Glace et le Ciel" était présente pour nous parler du travail de Claude Lorius, le chercheur qui a théorisé en premier le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique.
  4. Sarah Del Ben est aussi à l'origine de toute la démarche pédagogique déclinée autour du film. Ces données sont à reprendre par les enseignants ou tous les animateurs ou éducateurs souhaitant explique le réchauffement climatique.
  5. Thierry Lebel, chercheur à l'Université de Grenoble et expert du GIEC est ensuite intervenu sur les impacts du réchauffement climatique en zones de montagne. Morceaux choisis qui montrent l'urgence du problème et l'enjeu de penser l'adaptation des modes de vie, de l'économie de montagne et des pratiques.
  6. 3 montagnards sont ensuite montés sur scène pour témoigner de l'impact déjà visible du dérèglement climatique sur leurs activités.
  7. Noëmie Dagan, gardienne du refuge Adèle Planchard dans les Ecrins a expliqué la vulnérabilité de son refuge et l'évolution des courses d'alpinisme sous l'influence du réchauffement climatique. La profession et les propriétaires de refuge vont devoir adapter rapidement leurs équipements et leurs métiers pour répondre à ce défi.
  8. François Labande, alpiniste membre du GHM et éditeur de topos est revenu sur l'évolution incroyablement rapide des courses et du milieu, le poussant à changer certaines voies sur ces topos entre les rééditions. Surtout, il questionne la mobilité douce et l'accessibilité aux sports de montagne en transport en commun. Ses nouveaux topos proposent des départs depuis les gares et les arrêts de bus, mettant en avant de l'itinérance et du slow tourisme assumé. Un clin d'oeil au programme "Changer d'approche" de Mountain Wilderness.
  9. William Cochet, skieur freeride et fondateur de BioSkieur nous explique les démarches mises en oeuvre pour sensibiliser les pratiquants des sports de glisse sur les questions de développement durable et de climat. William est engagé sur ces questions là avec Mountain Riders et POW.
  10. Neige en Cadeau pour Noel - Mountain Rider - Bioskieur
  11. Nous avons ensuite assisté à la présentation des différentes actions mise en oeuvre par différentes institutions de la montagne et associations environnementales à la fois au niveau local et international. Ont présenté leurs démarches l'UIAA, l'Association des Populations des Montagne du Monde, Mountain Wilderness, France Nature Environnement via la FRAPNA, le collectif "Sommet(s) pour le climat", CIPRA
Like
Share

Share

Facebook
Google+