Journée d'étude "Design et recherche" ENS de Lyon, 19/12/13

En quoi les technologies du numérique permettent une nouvelle forme de fabrication/dissémination des résultats de la recherche ?

byL.Cellard2 Likes147 Views
Favicon for https://storify.com
storify.com
129 views
Favicon for https://twitter.com
twitter.com
18 views
Embed

  1. 09h45, Annick Lantenois, historienne de l'art et du design, ESAD Valence.
    "Tentative de mise en perspective historique de la collaboration designer/chercheur"

  2. Vers une recherche en design ?

  3. Quels discours pour la recherche en design graphique ?

  4. Un trop plein de visualisation de données ?
  5. Le projet politique des prémices de la visualisation de données : l'ISOTYPE d'Otto Neurath. 
  6. Questions et remarques à Annick Lantenois : 
    Remarques de Loup Cellard : Otto Neurath : volonté de démocratisation de l’accès à la connaissance +  pacifisme : “faire la paix entre les peuples”, qu'en est-il du projet politique des visualisations de données aujourd’hui ?
    Questions de Loup Cellard : Est-ce qu’il n’y a pas certains graphistes qui finalement utilisent une méthode rationaliste assez prôche des scientifiques ? Je pense à Müller-Brockman ou à Karl Gernster, aux méthodes de création disons “programmatique” autour de la grille…→ Quels rapports du chercheur en design avec la scientificité ?
    Réponses d'Annick Lantenois : 
    La question concerne une tendance du design qui a été déconstruite avec le post-modernisme. Elle est au coeur du modernisme (années 20/30) : projet rationalisateur.
    En 1919, conception des arts décoratifs et à partir de 1923, on rentre vraiment dans les questions du design, avec une volonté de vérité, de clarté et de transparence
    Lorsque le design revendique un discours de vérité, c'est là qu'il faut être vigilant : aujourd'hui le design se pose comme la solution à apporter aux politiques (branding territorial.
    Historiquement cette relation aux sciences est constitutive à l'histoire du design.
    Blessure narcissique du designer, de part sa posture de créateur, d'auteur, parfois difficilement visible et reconnue.
    Questions d'Anthony Masure : Quelques mots sur le Design thinking ? Non revendiqué par le design, mais très utilisé en recherche.
    Réponses d'Annick Lantenois : 
    On assiste a une multiplication de sens du concept de design : Ce sont des questions qui sont au centre du design (comment on pense le design) -> comme si on réinventait la poudre.
    comment on pense un projet de design . Le design de service : une nouvelle approche. Avec la critique du design de services, on a jeté le bébé avec l'eau du bain. La question de la spécialisation en matiere de design se pose?

    11h35 : Présentation des ambitions et des projets de l’unité de recherche “Il n’y a pas de savoirs sans transmission. Contributions du design graphique”

    Gilles Rouffineau, écrivain, ESAD Grenoble-Valence
    Alexis Chazard, artiste, ESAD Grenoble-Valence
    Annick Lantenois, historienne et théoricienne du design graphique, ESAD Grenoble-Valence
2
Share

Share

Facebook
Google+