Printemps citoyen

Compte rendu de la projection du documentaire "Un printemps citoyen" de Ryslaine Boumahdi organisée par Open Source Politics le 22 février 2017 chez Volumes Coworking (Paris 19)

Embed


  1. Ryslaine Boumahdi a réalisé ce film seule et en auto-financement, ce qui explique notamment qu'elle ait limité ses déplacements
  2. L'Islande, en tant que laboratoire de démocratie citoyenne, est représentée par un certain nombre d'intervenants dans le film : des représentants du Parti pirate qui a émergé suite à la grave crise qu'a traversée le pays à partir de 2008. Dans le film, les Islandais comme l'Américain Lawrence Lessig parlent de la nécessité d'une gouvernance "responsive et accountable" : traduit par "responsable" dans les sous-titres, ce qui n'est ni incorrect, ni totalement fidèle.
  3. En plus de ne pas représenter toutes les classes de la société, nos dirigeants ne représentent pas non plus, du fait de notre système électoral, la diversité des positionnements politiques : au mieux, François Hollande "représentait" 40% de l'électorat total au moment où il a été élu.
  4. Les différences entre ces pays qui font figure de laboratoires démocratiques et la France
  5. Les freins au changement sont forts
Like
Share

Share

Facebook
Google+