Faire soi-même et avec les autres

L'atelier « Faire soi-même et avec les autres » qui s'est déroulé 4 heures durant lors des rencontres Internet Solidaire de Fontenay-sous-Bois le 17 décembre 2013 a donné lieu à l'émergence de 3 projets innovants s'adressant à des publics en difficulté.

  1. Tout commence par un jeu avec les participants. Mais “qui êtes-vous ? »   « Prêts à partager vos expériences pendant ces 4 prochaines heures ? » …

     

    A partir du déplacement et du regroupement des personnes dans la salle en fonction des questions sur leur provenance (plutôt numérique, plutôt social ou les deux?), leur connaissance des sujets (par exemple, qui a déjà vu un Fablab?), ou encore de leurs usages (qui a réalisé un objet avec une imprimante 3D), nous avons pu nous repérer les uns les autres.

     

    Puis chacun y est allé de sa compréhension, de sa définition, des évocations autour de quelques thèmes comme le « Do it Yourself », la « consommation collaborative », etc., qui ont été ensuite explicités, complétés, affinés et représentés par nos experts présents dans cet atelier. La visite du FabLab éphémère, mis en place à l'occasion de cette rencontre, est venue enrichir nos échanges, donnant  à voir, concrètement, ce que l'on peut réaliser et faire dans ce type de lieux.

     

     Puis, trois petits groupes se sont constitués pour réfléchir à l'intégration de nouvelles pratiques dans les activités des acteurs sociaux. De là, trois projets ont pris forme.

     

    Le premier  s'intéresse à l'habitat et au rôle important qu'il joue dans la revalorisation des personnes. Il part du constat que trop de gens vivent dans des logements en mauvais état et mal aménagés par manque de compétences, de connaissance et de moyens.  Les solutions évoquées par le groupe font appel, d'une part, au numérique par l'utilisation de logiciels en 3D et la visualisation de la décoration d'un intérieur, et d'autre part, au collaboratif, au partage et à l'échange pour rénover l'habitat. Une des idées qui a émergé serait d'organiser un événement de quartier pendant lequel les habitants de l'immeuble en fonction de leur compétences, pourront contribuer à rénover un logement avec ses occupants. 

           

    Le second projet concerne l'accompagnement au numérique des artisans ou professions indépendantes. Pour faciliter les usages du numérique de cette population, le groupe proposait d'organiser un Hackhaton mixant artisans et développeurs pour favoriser le développement d'applications adaptées aux besoins, ou tout au moins les initier, lors de cet événement ainsi qu'une plateforme communautaire évolutive dans le temps sur laquelle pourront se retrouver tous les applications.

     

    Le dernier projet, dénommé Handilab, est spécifiquement orienté vers les personnes à mobilité réduite et vise à créer un laboratoire de fabrication (FabLab) et de Hacking  pour répondre à leurs problématiques de déplacement dans la ville. Il s'agit de permettre à ces personnes, grâce à des ateliers, d'apprendre à réparer leur propre équipement (fauteuil roulant) mais aussi de les « hacker » ou de les rendre plus « performants » au regard des différents obstacles de la vie courante dans la ville.

     

    Nous attendons avec impatience la réalisation de ce dernier projet qui devrait être localisé sur la ville de Fontenay-sous-Bois. Un exemple concret des résultats auxquelles ces rencontres permettent d'aboutir !

Read next page