Est-ce qu'un tiers de l'Internet français vient de passer sous juridiction américaine ?

Le groupe américain Zayo Group qui est l'un des principaux acteurs de la fibre optique aux États-Unis et en Europe, achète la société Néo Télécoms second acteur français de l'Internet. L'information a été publiée le 28 avril dernier. C'est une prise stratégique qui a son importance.

  1. Ça fait trembler, car  Néo est un très gros acteur de l'Internet en France.
  2. Environ 37% du traffic d'Internet en France passe par les "tuyaux" de Néo Télécoms.
  3. En bref, la société rassemble prés de 450 km de fibre à Paris et prés de 10 datacenters (dont trois à Paris) et plus encore. Les datacenters sont un élément essentiel du Cloud.  Les clients de Neo Telecoms en France sont M6, France Télévisions, Direct Energie, etc...
  4. L'inquiétude vient du fait qu'une étude néerlandaise de 2012 avait montré comment, les états-unis  s'appuyait sur les entreprises battant pavillon américain pour collecter les données extra-territoriales. C'était bien avant l'affaire Snowden.
  5. En particulier, la loi sur l'intelligence et la surveillance étrangère (FAA) facilite aux authorités américaines le contournement des lois locales, donne un mandat et un accès facile aux données dans le ”Cloud“ qui appartiennent à des non-américains à l'extérieur des États-Unis avec peu ou pas d'obligations de transparences. Même pas seulement le nombre des requêtes.
  6. «In particular, the Foreign Intelligence Surveillance Amendments Act (FAA) makes it easy for US authorities to circumvent local government institutions and mandate direct and easy access to cloud data belonging to non-Americans living outside the US, with little or no transparency obligations for such practices – not even the number of actual requests »
  7. Pendant ce temps, dans un rapport remis le 2 mai, la Maison Blanche renouvelait sont soutien à l'industrie des Big Data qui s'appuie sur les données stockées dans le “Cloud“ en considérant que cela était une révolution . Le document reconnaissait aussi la  nécessité d'un droit universel à la vie privé... pour les américains.
  8. Mais pour néo, il n'y a pas de problème...
  9. Autrement dit vu qu'ils ne sont qu'hébergeur de très gros disques durs dans des locaux, cela n'aurait pas d'impact sur la confidentialité des données qu'ils accueillent. Mais ce n'est pas aussi simple, comme on l'a vu plus haut cela n'empéchait pas le Patriot Act de s'appliquer. Et comme le souligne un expert, la question des données qui transitent n'a pas de réponse.
  10. Du coté de Néo pas de réponse...
  11. Arnaud Montebourg, de son côté, se remet juste de l'affaire Alsthom...
  12. Pour ce qui est de l'affaire Néo, l'affaire est close. Le ministre va devoir manger de la fibre pour éviter l'indigestion de mauvaises nouvelles.
  13. [Update :] On me signale, suite à la publication de ce Storify, le rapport de commission européenne suite aux révélations de #snowden
  14. Malheureusement, les recommandations de ce rapport, malgré la gravité des faits mis en évidence par Edward Snowden, ont scandalisé des eurodéputés par leurs faiblesses.  Celles-ci consistent essentiellement à des appels, des invitations, des exhortations.
Read next page