L'intelligence collective, à quoi ça sert ?

Après l'intelligence émotionnelle, l'intelligence collective intéresse aujourd'hui de plus en plus de chercheurs en sciences sociales. Elle nous concerne tous, aussi bien à l'échelle de l'entreprise que de la société dans son ensemble.

  1. Disons pour résumer que l’intelligence collective est différente de la somme des intelligences individuelles qui la composent. Elle n’en est pas la simple combinaison, encore moins l’addition. Il s'agit plutôt de "la somme des intelligences individuelles des membres d’une équipe plus leur relation et le dépassement qui en découle. Mais l’intérêt pour l’intelligence collective est également dû à la complexité croissante des problèmes rencontrés qui réclament une réflexion plus importante que la simple réflexion personnelle, si puissante soit elle.
  2. L’intelligence collective suppose alors une compréhension collective, c’est-à-dire la nécessité de partager des connaissances, des représentations communes afin de collaborer dans l’action, mais aussi une réflexion et une décision collective. Par ailleurs, elle implique une dimension relationnelle fondée sur la collaboration, l'autonomie (tant au niveau de l’équipe qu’au niveau des individus), la confiance qui suppose respect mutuel, intégrité, empathie et fiabilité. Ceci n’exclut pas les conflits car le conflit est inhérent à la nature sociale. Et c'est tant mieux : les conflits se révèlent souvent générateurs d’intelligence et de créativité même s’ils sont généralement considérés comme des pertes de temps et à des causes d’inefficacité.
  3. L'intelligence collective se retrouve dans la nature à différents niveaux et n'est pas le seul propre de l'homme !
  4. Plusieurs techniques permettent d'améliorer l'intelligence collective d'un groupe, notamment en améliorant la communication entre les membres.
  5. Les méthodes de l'intelligence collective
  6. Aujourd'hui, l'intelligence collective se diffuse dans toute la société, et non plus dans les seules entreprises, grâce au décloisonnement, au partage des savoirs et à la gratuité, favorisés par internet et les réseaux sociaux. De multiples initiatives se révèlent sources d'échanges, de créativité et d'innovation comme le mouvement des à travers de multiples initiatives, sources d'échanges, de créativité et d'innovation.
  7. Rappelons cependant qu'il ne suffit pas de créer une équipe pour voir naitre une intelligence collective. Encore faut-il qu’il y ait de la coordination, du lien entre les différents membres et, sans doute, une certaine volonté de vouloir agir ensemble. En outre, les situations qui s’inscrivent dans l'urgence ou l'incertitude seraient plus propices à la création d’intelligence collective qu’une situation de gestion classique organisée. A méditer...
Read next page