Donald Trump et Xi Jinping, le premier face à face

Aujourd’hui a lieu la première rencontre en face à face entre les leaders des deux plus grandes puissances mondiales, Xi Jinping et Donald Trump. La presse annonce un sommet tendu aux enjeux complexes. Donald Trump l'a lui même avoué la semaine dernière, à travers son média favori, Twitter.

  1. Libération consacre deux pages pleines à l'évènement, décrypté par Frédéric Autran et Raphaël Balenieri, respectivement correspondants à New-York et à Pékin. Les journalistes qualifient ce sommet de "tentative de flirt" et soulignent que Donald Trump "a tout à gagner d’une victoire diplomatique sur la Chine. Il lui faudra pour cela éviter toute sortie de route protocolaire." Ils rappellent que le "turbulent locataire de la maison blanche" avait refusé de serrer la main d'Angela Merkel.
  2. Pour Le Parisien, Xi Jinping joue son image en se rendant à l'invitation de son homologue américain. Pour le quotidien, la visite est risquée. "Le président chinois, considéré comme le plus puissant dirigeant de son pays depuis un quart de siècle, projette une image semblable à celle de son régime: rigide et immuable. Tout le contraire de la spontanéité du nouvel hôte de la Maison Blanche qui n'hésite pas à froisser le protocole en recevant des dirigeants étrangers."
  3. Le journal 20 minutes évoque quand à lui, un autre problème qui suscite les tensions entre les deux puissances : la Corée du Nord. Après le lancement du missile balistique à la veille de la rencontre, Donald Trump s’impatiente face à l'inaction de la Chine et se dit prêt à régler le problème seul. Il souhaite renforcer les capacités militaires américaines face à la « menace sérieuse que la Corée du Nord continue de poser ». Les tensions que suscitent Pyongyang ne sont pas les seules ombres au tableau. La presse française et internationale s'accorde à prédire que les deux leaders devraient également discuter du sujet délicat de la dette des Etats-Unis avec la Chine, qui s’élève à près de 350 milliards de dollars en 2016. La valeur du yuan devraient également être abordée. Le débat risque d’être houleux.
  4. Pour le Journal du Dimanche, Donald Trump et Xi Jinping devraient aussi discuter du climat, point de désaccord entre les deux puissances. Pour François Clémenceau, cette rencontre laisse deux possibilités à Xi Jinping : "Soit faire de même, ce qui reviendrait à compromettre l'accord de Paris signé à l'issue de la COP21 en 2015, soit prendre clairement le leadership mondial de la lutte contre le réchauffement climatique. Ce serait d'autant plus justifié que les Chinois sont tout à la fois les plus gros émetteurs au monde de gaz à effet de serre et les premiers investisseurs dans les énergies renouvelables." Cette rencontre intervient après l'annonce du détricotage des mesures environnementales mises en place par Barack Obama. L'enjeu environnemental est donc de taille. D'autant plus que Donald Trump n'a pas encore annoncé sa décision concernant l'accord de la COP 21. Il la rendra d'ici le G7 en Italie, à la fin du mois de mai.
  5. De manière plus légère, Le Figaro immobilier nous offre une visite guidée de la luxueuse résidence de Donald Trump à Mar-a-Lago en Floride dans laquelle a lieu le tête à tête. L’exubérant chef d’État américain a passé, dans cette résidence, de nombreux week-ends depuis le début de sa présidence. Des fréquents déplacements qui n’ont pas manqué de susciter de vives critiques, notamment parce qu’ils coûtent cher : entre 3,3 et 5,8 millions de dollars, selon des élus de Floride qui ont demandé au président américain de rembourser ces frais.
Read next page